La Suisse participe à l'Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau

Berne, 19.03.2013 - L'ONU a déclaré l'année 2013 «Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau». La Suisse s'investira donc dans différents projets nationaux et internationaux. Organisé le 22 mars 2013 à Berne, lors de la Journée mondiale de l’eau, l’événement «Eaux sans frontières» marquera le coup d’envoi en Suisse de cette année internationale. Cette rencontre sera inaugurée par le président du Conseil des Etats Filippo Lombardi.

La Direction du développement et de la coopération (DDC) et l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) réalisent conjointement une série de projets et d'activités en vue de sensibiliser le public aux enjeux de l'Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau.

Rencontre des acteurs de la gestion de l'eau à Berne

En Suisse, le coup d'envoi de cette année internationale sera donné le 22 mars 2013 à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau. Agenda 21, qui regroupe les principaux acteurs de la gestion de l'eau en Suisse, organise à cette occasion une conférence intitulée «Eaux sans frontières» en collaboration avec l'OFEV. Le président du Conseil des Etats, Filippo Lombardi, évoquera l'évolution de la loi sur la protection des eaux récemment révisée, ainsi que l'importance du secteur de l'eau pour la stratégie énergétique. Le conseiller d'Etat Willi Haag parlera de son expérience, d'une part dans la coopération internationale pour la protection contre les crues dans la vallée du Rhin Alpin, et d'autre part dans les travaux d'assainissement de la Linth. Les journalistes sont les bienvenus (voir lien ci-contre).

L'eau crée des liens

Le signe «&» bleu proposé par la DDC symbolise la coopération internationale dans le domaine de l'eau, l'engagement et la solidarité. «&» signifie que loin de séparer les gens, l'eau crée des liens.

La communauté internationale, la Suisse comprise, multiplie les efforts pour trouver des solutions aux problèmes de l'eau. Mais cela nécessite la collaboration des communes, des services de l'eau, des entreprises, des artistes, des entrepreneurs et des chercheurs. Dans une brochure intitulée «Join the movement», publiée en allemand, la DDC présente des plates-formes qui contribuent à la résolution des problèmes liés à l'eau dans les pays en développement, dont:

  • le Swiss Water Partnership: le réseau des spécialistes et du public intéressé.
  • Solidarit'eau Suisse: cette initiative encourage les communes et les services des eaux suisses à soutenir des projets d'adduction d'eau et d'assainissement dans des pays en développement. Actuellement, 67 communes suisses portent déjà le label Solidarit'eau.
  • le CEWAS, le «Centre for Water Management Services», soutient les jeunes motivés qui souhaitent créer des entreprises dans le but de résoudre les problèmes liés à l'eau et à l'assainissement.
  • le Swiss BlueTec Bridge aide les PME à rendre les technologies de traitement des eaux accessibles à la coopération au développement.

 

Le Guide de coopération eau pour les communes

En Suisse aussi, il reste encore beaucoup à faire pour promouvoir une utilisation respectueuse de l'eau, dans une optique de développement durable. Pour de nombreuses communes, la gestion intersectorielle de l'eau recèle des défis complexes. Approvisionnement en eau potable, élimination des eaux usées, protection contre les crues, renaturation des cours d'eau, exploitation de la force hydraulique, agriculture: tous ces enjeux et intérêts doivent s'inscrire dans une gestion intégrée des eaux par bassin versant.

Un «Guide de coopération eau» a donc été publié par l'OFEV à l'intention des communes qui s'efforcent de relever ces défis. Ce guide donne les aspects importants à prendre en compte par les communes qui envisagent une coopération, les avantages que celle-ci présente et comment procéder. Il explique, en sept étapes, le processus à suivre, qui va de l'idée de la coopération dans le domaine de l'eau à la décision d'entreprendre ou non ce type de démarche, en passant par les investigations à effectuer.

A l'initiative de l'OFEV, les experts suisses de la gestion des eaux ont tous contribué par leur savoir et leur expérience à la rédaction de ce guide. Paru en français, allemand et italien, il peut être commandé gratuitement, sous forme imprimée, par les communes, ou téléchargé sous format PDF (voir lien ci-contre).


ENCADRE
Eaux sans frontières

De la source à la mer, l'eau traverse des communes, des cantons et des Etats. Tout au long de son parcours, elle est utilisée de différentes manières par l'homme, qui la préserve et se protège contre ses dangers. Une gestion coordonnée de l'eau par bassin versant s'impose afin de tenir compte des intérêts et exigences de tous. Cela nécessite une collaboration au delà des frontières administratives et politiques.

La gestion des ressources en eau dans une optique de développement durable est l'un des plus grands défis du XXIe siècle. Aujourd'hui, 783 millions d'êtres humains n'ont pas accès à l'eau potable et 2,5 milliards de personnes ne bénéficient pas, ou pas suffisamment, d'installations sanitaires. Plus de 80% des eaux usées sont déversées sans épuration dans les cours d'eau. Dès 2025, plus de la moitié de la population mondiale vivra dans des régions touchées par la pénurie d'eau. La croissance de la population mondiale, la consommation effrénée et le changement climatique ne feront qu'aggraver cette situation.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-48207.html