Recul du transport de marchandises à travers les Alpes en 2012

Berne, 13.03.2013 - En 2012, le transport de marchandises à travers les Alpes suisses a été influencé négativement par la situation économique, notamment en Italie. Des circonstances exceptionnelles comme la fermeture en juin de la ligne ferroviaire du Saint-Gothard en raison d’un éboulement à Gurtnellen ont aussi eu un impact dans la diminution du fret transalpin enregistrée l’an dernier. La part du rail s’élève désormais à 63,2%, contre 63,9% en 2011.

Les quantités acheminées à travers les Alpes suisses ont repassé sous la barre historique, franchie pour la première fois en 2011, des 40 millions de tonnes nettes. Elles ont atteint 37,5 millions de tonnes nettes sur l’ensemble de l’année 2012, soit une contraction de 6,4%. Au total, la baisse a été plus marquée dans le domaine ferroviaire (-7,5%) que routier (-4,5%).

Dans le fret routier, les courses à travers les Alpes ont reculé de 4,0% (-50'000). La diminution enregistrée au premier semestre 2012 (-3,6%) s’est renforcée au second (-5,4%). Au final, le nombre de camions s’est établi à 1,209 million pour l’ensemble de l’année. C’est près de 14% de moins que lors de l’année de référence 2000 mais toujours au-delà de l’objectif fixé dans la loi sur le transfert du transport de marchandises, à savoir 650’000 courses par année d’ici 2018.

Le recul enregistré dans le rail au premier semestre (-11,1%) a été freiné durant le deuxième semestre (-3,4%). L’écart important entre ces deux valeurs s’explique en particulier par la mise hors service de la ligne du Saint-Gothard du 5 juin au 2 juillet 2012. Moins de 200'000 tonnes nettes ont été acheminées par fret ferroviaire sur cet axe pendant ces quatre semaines, alors qu’elles frôlaient ou dépassaient les 1,2 million par mois avant et après cette interruption.

Pendant la fermeture du Saint-Gothard, le fret a très fortement augmenté sur l’axe ferroviaire du Lötschberg-Simplon. Mais cela n’a pas suffi pour compenser la baisse des quantités transportées recensée tant au premier qu’au deuxième semestre sur ce corridor, lui-même fermé pendant trois semaines en août pour cause de travaux d’assainissement.

Le transport combiné non accompagné (TCN) s’en est le mieux sorti en 2012 (-4,4%). L’axe ferroviaire du Saint-Gothard, le plus important pour le transit nord-sud, a de nouveau enregistré une tendance positive durant la deuxième partie de l’année.  En revanche, le trafic transalpin par wagons isolés et la chaussée roulante sont restés dans le négatif (respectivement -12,8% et -11,4% au total pour l’ensemble de 2012).


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports
Service de presse
+41 (0)58 462 36 43
presse@bav.admin.ch



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-48126.html