Réunion internationale d’experts sur le thème « Printemps arabe et restitution d’avoirs d’origine illicite »

Berne, 29.01.2013 - A l’invitation de la Suisse, près de 80 experts juridiques internationaux se sont réunis les 28 et 29 janvier 2013 à Lausanne pour débattre de questions pratiques relatives à la restitution d’avoirs acquis illégalement par des personnes politiquement exposées dans le cadre des événements liés au Printemps arabe.

Deux ans après le début des bouleversements politiques dans le monde arabe, la restitution des avoirs d’origine illicite demeure une priorité tant pour les Etats concernés que pour la Suisse et d’autres places financières. A l’invitation du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), près de 80 experts issus des pays prioritaires que sont la Tunisie, l’Egypte et la Libye ainsi que d’une douzaine de places financières et d’organisations actives à l’échelle internationale se sont réunis à Lausanne. La rencontre a été consacrée à une analyse commune des efforts déployés à ce jour en matière de restitution d’avoirs illicites et aux perspectives d’avenir, et a permis de tisser des liens plus étroits entre les acteurs impliqués. L’objectif déclaré de toutes les parties reste la prompte restitution des avoirs illicites.

Début 2011, la Suisse a été le premier pays à bloquer des fonds détenus par les anciens dirigeants tunisiens, égyptiens et libyens pour soutenir la procédure de restitution des avoirs illicites aux pays d’origine. Pays le plus avancé dans la procédure de restitution,  elle a d’ores et déjà obtenu des résultats significatifs. Des défis concrets subsistent néanmoins en ce qui concerne la coopération avec les pays d’origine.

Cette rencontre a été la septième édition des « Séminaires de Lausanne » lancés par le DFAE en 2001 sur le thème de la restitution des avoirs illicites. Ces séminaires visent à renforcer le dialogue entre les pays touchés par la corruption et les pays récipiendaires d’avoirs d’origine illicite. La restitution de ces fonds constitue un instrument clé du dispositif mis en place par la Suisse pour protéger sa place financière et lutter contre la criminalité économique internationale. Dans ce domaine, la Suisse joue un rôle de pionnier. A ce jour, elle a restitué quelque 1,8 milliard de francs aux pays d’origine des fonds, soit plus que toute autre place financière dans le monde.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-47591.html