Le Conseil fédéral arrête le couloir de la ligne à très haute tension entre Chippis et Mörel

Berne, 31.10.2012 - La nouvelle ligne à très haute tension entre Chippis et Mörel/Filet (canton du Valais) peut désormais être planifiée dans le détail. Le Conseil fédéral a arrêté aujourd’hui le couloir pour la réalisation de la ligne aérienne de 380 kilovolts d’une longueur de 44 kilomètres.

Le Valais est actuellement raccordé depuis Chamoson au réseau national et international à 380 kilovolts seulement en direction de l'ouest (Chamoson - Genève). La ligne reliant Chamoson à Mörel et Ulrichen en passant par Chippis doit effectuer la connexion vers l'est et combler ainsi une lacune du réseau à très haute tension datant de nombreuses années. En 2009, le Conseil fédéral avait inscrit cette ligne dans le réseau stratégique national de transport (voir le communiqué de presse du DETEC du 6 mars 2009).

Au début de l'été 2010, l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) a approuvé les plans de la première partie de cette nouvelle ligne, soit un tronçon de près de 28 kilomètres entre Chamoson et Chippis (voir le communiqué de presse du 1er juillet 2010). Des communes valaisannes et d'autres institutions concernées ont déposé un recours contre cette décision devant le Tribunal administratif fédéral. Fin août 2012, celui-ci a en grande partie rejeté ce recours et décidé que le tronçon entre Chamoson et Chippis pouvait être entièrement réalisé sous forme de ligne aérienne. Les recourants ont fait opposition à cet arrêt devant le Tribunal fédéral.

Ligne aérienne sur la rive gauche de la vallée du Rhône

Aujourd'hui, le Conseil fédéral a arrêté le couloir du deuxième tronçon de près de 44 kilomètres entre la sous-station 380/220 kV de Chippis et celle de Mörel/Filet. La nouvelle ligne sera située sur la rive gauche de la vallée du Rhône, en pied de pente. Elle remplacera l'actuelle ligne 220 kV entre Chippis et Bitsch installée principalement sur la rive opposée. La ligne passera au-dessus de zones de forêt sur 90% du trajet.

Pesée des intérêts

Dans le cadre de la procédure d'audition et de participation du plan sectoriel des lignes de transport d'électricité (PSE), le dossier relatif au projet a été mis en consultation du 3 février au 6 avril 2012 auprès des communes et du canton du Valais. Les principales critiques exprimées dans les prises de position se sont concentrées sur l'implantation du couloir prévu pour le tracé de la ligne. Une étude portant sur l'enfouissement de la ligne a aussi été exigée.

L'implantation du couloir sur le versant sud de la vallée dans des pentes boisées est le résultat d'une pesée de tous les intérêts. Le terrain ne se prêtant pas à un enfouissement de la ligne, celle-ci sera réalisée sous forme aérienne mais le démontage de l'actuelle ligne 220 kV entre Chippis et Bitsch dans la plaine compensera son emprise. Sur le site IFP 1716 Bois de Finges - Illgraben, les lignes aériennes à tension plus faible seront en outre démontées et regroupées ou câblées sur des supports communs.

Le projet peut désormais être affiné par le consortium «Leitungsgesellschaft Rhonetalleitung», sous la direction d'Alpiq, dans le cadre de la procédure d'approbation des plans. Une attention particulière devra être portée aux conflits mentionnés dans la documentation relative au plan sectoriel.


Adresse pour l'envoi de questions

Matthieu Buchs, responsable suppléant de la communication OFEN, 031 325 58 94



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral de l'énergie
http://www.bfe.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-46519.html