Le président de la Confédération Moritz Leuenberger et le ministre italien des transports signent la nouvelle convention du Simplon

Berne, 28.03.2006 - Le président de la Confédération Moritz Leuenberger et le ministre italien des transports Pietro Lunardi ont signé à Turin la nouvelle convention du Simplon. Elle remplace l’ancienne convention et réglemente l’exploitation ferroviaire du tunnel du Simplon sur le tronçon transfrontalier entre Brigue et Domodossola. La Suisse s’assure ainsi la possibilité d’exercer une influence sur cet axe important.

Dans un accord international, de 1895, la Suisse et l’Italie ont décidé de construire et d’exploiter le tunnel du Simplon. En 1896, l’Italie a octroyé à la Suisse la concession lui permettant de construire et d’exploiter la section située sur le territoire italien, depuis la frontière, située au milieu du tunnel, jusqu’à Iselle. Cette concession ayant expiré le 31 mai 2005, elle a été prolongée provisoirement. Elle est désormais renouvelée pour 99 ans.

La Suisse continuera d’exploiter l’infrastructure jusqu’à Iselle, alors que l’Italie se chargera du tronçon Iselle-Domodossola. Dorénavant, les deux pays s’octroient réciproquement l’accès au réseau jusqu’à Brigue et au terminal de trafic marchandises Domodossola II. La réglementation des détails techniques d’exploitation incombe désormais aux chemins de fer. Par ailleurs, la réglementation a été simplifiée et les groupes chargés du contrôle et de la mise en œuvre seront réorganisés et réduits.

Le tunnel du Simplon fait partie de l’axe ferroviaire transeuropéen qui relie l’Italie au nord-ouest de l’Europe en passant par la Suisse. Cette dernière participe au réseau ferroviaire transeuropéen en construisant les tunnels de base du Loetschberg et du St-Gothard. Le Simplon constitue la voie d’accès sud au tunnel de base du Loetschberg. Lorsque ce tunnel – qui fait partie du projet de NLFA - sera mis en service à fin 2007, l’axe Bâle-Berne-Lötschberg-Brigue-Simplon-Novare prendra une dimension européenne. Le nouveau tunnel entraînera une augmentation substantielle des capacités du trafic marchandises sur cet axe. En renouvelant la convention du Simplon, la Suisse renforce son potentiel d’influence sur cette importante ligne.

La convention a été signée le 28 mars 2006 en marge du 12e congrès international de la viabilité hivernale. Organisé par le Ministère italien de l’infrastructure et des transports, ce congrès a lieu du 27 au 30 mars 2006 à Turin-Sestriere. Les Chambres fédérales traiteront au cours de cette année la nouvelle version de la convention et le message qui l’accompagne. A titre de solution transitoire, la version actuelle restera valable jusqu’à l’entrée en vigueur de la nouvelle convention.

Dans son allocution, le président de la Confédération Moritz Leuenberger a invité les congressistes à garantir la mobilité hivernale en Europe par la construction d’installations adéquates telles que des tunnels ou d’autres aménagements. Il a également recommandé de miser sur différents modes de transport. Le train est un moyen de transport fiable en hiver puisqu’il circule sans problème même en cas de  neige abondante. Par ailleurs, les politiques ont le devoir de mener une politique ménageant la nature et le climat. La nature, a rappelé M. Leuenberger, doit être une alliée et non un adversaire.

Les 19 et 20 mai 2006, l’Italie et la Suisse fêteront le centenaire du tunnel du Simplon. Les deux pays préparent de nombreuses manifestations.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de presse et d’information DETEC, 031 322 55 11
Office fédéral des transports (OFT), Public Affairs, 031 322 36 43


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-4314.html