Bilan amélioré des énergies renouvelables: la consommation a progressé de 12,5 % depuis 1990

Berne, 18.01.2000 - La consommation d’énergie renouvelable en Suisse progresse, conformément aux objectifs du programme Energie 2000. Entre 1990 et 1998, elle a augmenté de 12,5 %, tandis que leur part à la consommation finale globale passait de 14,5 à 15,2 %. La progression a été particulièrement forte pour l’énergie du bois, la chaleur ambiante et l’énergie solaire. L’apport essentiel est toujours celui de la force hydraulique, comme l’indique la statistique suisse des énergies renouvelables, parue pour la première fois (en langue allemande) mardi.

Entre 1990 et 1998, la demande d’énergie renouvelable a augmenté de 12,5 %, tandis que la consommation globale d’énergie en Suisse (demande finale) croissait de 7,8 %. Ainsi l’apport des agents renouvelables à la couverture de la demande finale a passé de 14,5 à 15,2 %.

Primauté de la force hydraulique

La force hydraulique représente de loin la majeure partie de cet apport, dont elle assure 98 % de la production d’électricité. Les 2 % restants proviennent des déchets, de la biomasse, du biogaz, de la photovoltaïque et de l’énergie éolienne. Mesurée à la consommation globale d’énergie (demande finale), l’électricité issue des agents renouvelables représente un apport de 11,2 %. Quant aux apports servant à la production de chaleur, ils ont été les suivants en 1998:

  • Bois, charbon de bois2,5 %
  • Déchets0,5 %
  • Chaleur ambiante0,4 %
  • Chauffage à distance0,3 %
  • Biogaz0,2 %
  • Soleil0,1 %

Présentation claire de techniques modernes

La nouvelle statistique commandée par l’Office fédéral de l’énergie permet la comparaison de tous les emplois d’énergie renouvelable avec ceux d’énergie conventionnelle. Dès lors, on peut désormais intégrer à la statistique globale de l’énergie les apports du solaire, du vent, du biogaz et de la chaleur ambiante. C’est l’achèvement des statistiques dressées ces dernières années pour les secteurs de l’énergie solaire et éolienne, du biogaz, de l’utilisation des déchets, de l’exploitation de la chaleur ambiante au moyen de pompes à chaleur, du bois et de la force hydraulique. L’ouvrage présente les différentes techniques et leur saisie statistique, précise les hypothèses faites et analyse les résultats obtenus entre 1990 et 1998. L’intention est de le mettre à jour chaque année.

La "Schweizerische Statistik der erneuerbaren Energien" s’obtient sous le numéro 805.520.2 d chez BBL/EDMZ, 3003 Berne, www.admin.ch/edmz.


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-4194.html