Des microbes utiles en bouteille?

Zurich, 03.12.2010 - « Microorganismes efficaces » – tel est le nom d’un produit commercial contenant 80 microorganismes différents censés améliorer la fertilité du sol et la croissance des plantes. Une étude d‘Agroscope ART n’a toutefois révélé aucun effet.

Le produit est censé donner aux plantes une végétation luxuriante et améliorer la fertilité des sols. « Microorganismes efficaces » (EM) se compose, parait-il, d'eau, de levures, de bactéries d'acide lactique et de bactéries photosynthétiques. Il est conditionné en bouteilles et distribué dans le monde entier. Il est principalement utilisé dans l'agriculture biologique pour stimuler la santé des animaux et des sols et améliorer la croissance des végétaux. Les résultats d'un essai en plein champ sur un sol suisse typique à la station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART montrent que le produit EM n'exerce aucune influence sur la croissance des plantes et n'améliore pas non plus les sols.  

Ce n'est pas EM qui fait la différence, mais les éléments fertilisants
Dans l'essai en plein champ mis en place pendant quatre ans dans les conditions de l'agriculture biologique, les chercheurs ont cultivé successivement des pommes de terre, de l'orge d'automne, de la luzerne et du blé d'automne. Les apports d'engrais correspondaient aux apports habituels dans la pratique et les résidus végétaux étaient enfouis. Une partie des surfaces d'essai a été régulièrement traitée par pulvérisations d‘EM. Une autre partie a été traitée avec le produit appelé « Bokashi », c'est-à-dire du matériel végétal fermenté à l'aide d‘EM. Le groupe témoin n'a reçu aucun apport d'EM, ni de « Bokashi ». Le résultat obtenu était le suivant: les pulvérisations d'EM n'ont eu aucun effet sur la croissance des grandes cultures, pour aucune des espèces végétales testées. L'effet d'EM sur la fertilité des sols a également été étudié. Les modifications des microorganismes du sol sont le signe d‘impacts positifs ou négatifs sur la fertilité des sols. Les apports d‘EM n'ont influé ni sur la quantité des microorganismes du sol, ni sur leur composition ou leur activité.  

Le seul effet positif a été constaté dans les variantes fertilisées avec du « Bokashi ». Les plantes s'y sont développées un peu mieux, mais cet effet était dû exclusivement aux éléments fertilisants apportés par « Bokashi » et n'avait rien à voir avec la présence de microorganismes. C'est ce qu'ont pu prouver les chercheurs à l'aide d'expériences de contrôle, dans lesquelles ils ont détruit par stérilisation les microorganismes contenus dans « Bokashi » avant l‘épandage. Que les microorganismes soient vivants ou non n'a joué aucun rôle pour la croissance des plantes et les autres facteurs testés.  
Les chercheurs en ont conclu que dans un sol vivant avec un assolement équilibré et un bon apport d'engrais organiques, les microorganismes contenus dans EM n'apportent pas de changement capital.

Microorganismes efficaces (EM)
EM a été développé dans les années 70 par l'agronome japonais Teruo Higa de l‘Université Ryukyu à Okinawa. EM se compose d'un mélange de 80 espèces différentes de bactéries et de levures; la plupart d'entre elles proviennent de la filière agro-alimentaire. EM est utilisé aujourd‘hui dans le monde entier dans de nombreux domaines, comme l'environnement, l'industrie et la santé. Son effet universel est cependant remis en question.


Adresse pour l'envoi de questions

Jochen Mayer, Protection des eaux et gestion de substances
Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART,
Reckenholzstrasse 191, 8046 Zurich
Courriel: jochen.mayer@art.admin.ch, tél. 044 377 72 14

Atlant Bieri, Service de presse
Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART,
Reckenholzstrasse 191, 8046 Zurich
Courriel: atlant.bieri@art.admin.ch, tél. 079 763 70 36



Auteur

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-36563.html