Collaboration italo-suisse dans les secteurs ferroviaire et routier

Berne, 18.11.2010 - Le comité de pilotage italo-suisse s’est réuni en 7e séance le 12 novembre à Lecco (I). Les discussions ont surtout porté sur les liaisons ferroviaires transfrontalières entre les deux pays, notamment les adaptations techniques et infrastructurelles propres à assurer les capacités du transport des voyageurs et des marchandises. Plusieurs projets d’assainissement sont en cours d’harmonisation.

La délégation suisse était dirigée par le directeur de l’Office fédéral des transports (OFT), Peter Füglistaler, et côté italien par le vice-ministre Roberto Castelli. Le comité de pilotage répond de la mise en œuvre de la « convention bilatérale concernant la garantie de la capacité des principales lignes reliant la nouvelle ligne ferroviaire suisse à travers les Alpes (NLFA) au réseau italien à haute performance (RHP) ».

Les représentants des deux pays ont souligné lors de la séance l’importance de liaisons ferroviaires performantes, particulièrement celles liées à la politique suisse de transfert du fret, mais aussi celles du transport des voyageurs. L’accent a été placé sur la demande, en croissance constante, de capacités ferroviaires pour le trafic marchandises à grand gabarit (4 m de hauteur aux angles).

Aménagement de l’infrastructure des liaisons ferroviaires italo-suisses transfrontalières

Les projets en cours se concrétisent sans problème majeur. Les chantiers de la liaison Mendrisio – Varese progressent de part et d’autre conformément aux échéances. La mise en exploitation est prévue pour 2013. La réfection du tunnel hélicoïdal près de Varzo sur la ligne du Simplon se déroule selon les planifications. Une fois les travaux achevés, d’autres projets de réfection sont agendés concernant les liaisons nord-sud : en 2011 les mesures anti-bruit près de Gamborogno (lac Majeur) sur le tronçon passant par Luino et, entre 2012 et 2014, la réfection du tunnel du Simplon. Côté routes, c’est en 2015/2016 qu’aura lieu l’assainissement de la route du Simplon puis, après 2020, celui du tunnel routier du St-Gothard. Tous ces projets se réaliseront en concertation les uns avec les autres.

Du point de vue opérationnel, une Task Force veillera à la ponctualité et à la sécurité du trafic, notamment sur le tronçon du Simplon, ceci afin d’améliorer la qualité.

À moyen terme, les prévisions rendent nécessaires des mesures dans les deux pays afin d’absorber les volumes de trafic. L’Italie prévoit de mettre en place d’ici à 2015 différentes mesures dites « légères » telles que quatre croisements entre Premosello et Vignale, puis de procéder à des adaptations d’ordre technologique afin d’augmenter la fréquence des trains sur les tronçons Bivio Rosales – Monza et Gallarate – Parapiago. En Suisse, les tunnels de base du St-Gothard et du Ceneri seront achevés d’ici à respectivement 2017 et 2019 ; des mesures pour un montant maximal de 700 millions de francs sont en outre prévues sur les deux axes nord-sud, dans le contexte du projet de développement de l’infrastructure ferroviaire (ZEB).

De part et d’autre, le transport combiné continue aussi à se développer. L’Italie projette l’expansion des capacités du nœud de Novare et la construction de la Gronda Est (Seregno – Bergame) ; la Suisse tire au clair les possibilités d’adapter d’ici à 2020 l’axe du St-Gothard aux trains de la chaussée roulante dont la hauteur aux angles fait 4 m. Si toutes ces mesures se concrétisent, il n’y aura pas de goulet d’étranglement à redouter d’ici à 2020.

A long terme aussi, l’Italie et la Suisse étudient des interventions concertées les unes avec les autres : des mesures du projet Rail 2030 et une extension à quatre voies entre Lugano et Chiasso. Les deux pays mènent en outre des études fouillées sur l’aménagement du tronçon de Luino afin d’y permettre la circulation du trafic marchandises. Quant à l’Italie, elle examine également l’extension à quatre voies du tronçon Bivio Rosales – Seregno – Monza.

Il a par ailleurs été décidé d’étudier de plus près l’instauration d’un cinquième groupe de travail, consacré à la navigation. Les deux pays vont se contacter pour en clarifier les détails.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports OFT, Information 031 322 36 43


Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-36277.html