Eveline Widmer-Schlumpf et Johann Schneider-Ammann au sein du comité de pilotage de la cyberadministration suisse

Berne, 05.11.2010 - La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf et le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann sont les nouveaux représentants de la Confédération au sein du comité de pilotage de la cyberadministration suisse. Lors de sa séance d'hier, présidée par la ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf, le comité de pilotage a pris connaissance des résultats de l'enquête sur l'utilité des projets prioritaires. Dans la perspective du renouvellement de la convention-cadre, le comité de pilotage entend hâter la réalisation de la cyberadministration. Le rôle dirigeant de la Confédération doit être renforcé, sans pour autant libérer les cantons de leur responsabilité en ce qui concerne la mise en oeuvre.

Les changements qui ont eu lieu au sein du gouvernement ont modifié la composition du comité de pilotage de la cyberadministration suisse. En tant que nouvelle cheffe du Département fédéral des finances (DFF), la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf reprend la présidence de ce comité, qui était assurée jusqu'à présent par Hans-Rudolf Merz. Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a été quant à lui désigné par le Conseil fédéral comme nouveau représentant de la Confédération. Il remplace la présidente de la Confédération Doris Leuthard, qui quitte le comité de pilotage en passant au Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Le comité de pilotage remercie les deux membres sortants pour leur engagement en faveur de la cyberadministration en Suisse. La chancelière de la Confédération Corina Casanova reste la troisième représentante de la Confédération au sein du comité de pilotage. Dans sa nouvelle composition, le comité de pilotage a pris connaissance hier de l'avancement des travaux en matière de cyberadministration dans notre pays et a chargé la direction opérationnelle d'entreprendre la suite de la procédure dès 2011.

Utilité des projets prioritaires

Pour déterminer l'utilité des projets prioritaires en matière de cyberadministration, la direction opérationnelle de la cyberadministration suisse a conduit durant l’été 2010 une enquête en utilisant une échelle d'utilité envoyée aux responsables des organisations chefs de file. Les résultats de cette enquête montrent que les projets prioritaires contribuent fortement et avant tout qualitativement à améliorer l'infrastructure de base de la cyberadministration et à moderniser l'administration. Le potentiel de ces projets se traduit surtout par l'accélération et l'augmentation de l'efficience des processus relatifs aux démarches administratives, puis par la modernisation des systèmes par le biais de nouvelles technologies TIC et Internet. En outre, la cyberadministration permet d'accroître considérablement la qualité des données et des prestations. Déjà 40 % des projets concernent des prestations de base comme par exemple la possibilité de s'identifier avec SuisseID ou de respecter les normes eCH. Le rapport sur l'évaluation d'un modèle de calcul de rentabilité sera publié à la fin du mois de novembre 2010 sur le site Internet de la cyberadministration suisse.

Renouvellement de la convention-cadre après 2011

La convention concernant la collaboration en matière de cyberadministration en Suisse a été approuvée en 2007 par le Conseil fédéral et par la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC). Cette convention-cadre est valable jusqu'à la fin de 2011. Pour assurer la continuité de la stratégie suisse de cyberadministration et sa mise en œuvre actuellement en cours, le comité de pilotage a chargé la direction opérationnelle d'élaborer des variantes concernant le renouvellement de la convention-cadre et de les lui présenter d'ici au printemps 2011. Il importe d’accélérer la
réalisation de la cyberadministration et notamment de renforcer le rôle dirigeant de la Confédération, sans pour autant libérer les cantons de leur responsabilité en ce qui concerne la mise en oeuvre.

 


Adresse pour l'envoi de questions

Stephan Röthlisberger, direction opérationnelle de la cyberadministration suisse, tél. 031 324 79 10


Auteur

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-36078.html