Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger à La Haye: étroite coopération avec l'UE dans le trafic ferroviaire des marchandises

Berne, 15.06.2010 - A l'occasion de la conférence qui s'est tenue hier à La Haye, dix ministres des transports de l'UE et le conseiller fédéral Moritz Leuenberger ont confirmé leur intention de renforcer leur coopération dans le domaine des corridors européens de fret ferroviaire et d'en former un réseau. Il est prévu d'introduire d'ici 2015 un système uniforme de contrôle des trains sur le tronçon le plus avancé reliant Rotterdam et Gênes, qui traverse la Suisse. Ce système rendra le chemin de fer nettement plus concurrentiel par rapport à la route.

L'UE entend privilégier le rail par rapport à la route pour le transport des marchandises. Pour ce faire, elle prévoit de réaliser des corridors de fret performants (notamment Gênes-Rotterdam, Anvers-Bâle/Lyon et Aix-la-Chapelle-Berlin-Varsovie/Kaunas).

Dans une déclaration commune, les ministres des transports hollandais, belge, luxembourgeois, allemand, français, italien, espagnol, polonais, lituanien et tchèque ou leurs représentants ainsi que le conseiller fédéral Moritz Leuenberger se sont engagés à renforcer leur coopération sur ces corridors et d'en faire de véritables réseaux européens. La commission de l'UE soutient cet objectif. C'est pourquoi le commissaire aux transports de l'UE Siim Kallas a aussi participé à la conférence.

Responsabiliser l'Allemagne

Le corridor de fret le plus avancé (Rotterdam-Gênes) traverse la Suisse. L'Allemagne est actuellement en retard en ce qui concerne l'équipement du corridor avec le système de contrôle des trains ERTMS (European Railway Traffic Management System). Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a rappelé que le chemin de fer a besoin de l'ERTMS pour être vraiment concurrentiel par rapport à la route. C'est pour cette raison que tous les pays concernés par le corridor doivent disposer d'un système uniforme de contrôle des trains.

En signant une déclaration d'intention, les ministres des transports des pays concernés réitèrent leur volonté d'équiper d'ici 2015 le tronçon entre Rotterdam et Gênes d'un système uniforme et moderne de contrôle des trains.


Adresse pour l'envoi de questions

DETEC, Service de presse, Palais fédéral Nord, 3003 Berne, +41.31.322.55.11


Auteur

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-33704.html