La NLFA suit son cours

Berne, 28.09.2009 - La réalisation de la Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) évolue comme prévu. D’importants objectifs intermédiaires ont été atteints durant le premier semestre aux tunnels de base du St-Gothard et du Ceneri. Dans l’ensemble, les coûts sont stables. Les risques ont diminué, comme le retient le dernier rapport d’étape sur la NLFA publié par l’Office fédéral des transports (OFT).

Au 30 juin 2009, AlpTransit Gothard SA, maître d'ouvrage de l’axe du Saint-Gothard, et la SA CFF, responsable de la mise en exploitation des tunnels de base du Saint-Gothard (TBG) et du Ceneri (TBC), ont toutefois annoncé des surcoûts de 182 millions de francs par rapport à la fin de 2008. Ces surcoûts se répartissent sur les ouvrages Axe du Saint-Gothard (107 millions) et Aménagements de tronçons axe du Gothard (75 millions) et sont principalement dus à l’adjudication du lot principal de construction du tunnel de base du Ceneri ainsi qu’au complément des prestations liées à la préparation à l'exploitation et à l’alimentation en courant de traction de l’axe du Gothard.

Cependant, les risques de surcoûts additionnels ont diminué. Comme pour les quatre dernières périodes sous revue, la prévision des coûts finals de la NLFA par l’OFT reste stable, soit 18,7 milliards de francs (prix de 1998, sans renchérissement, TVA ni intérêts intercalaires). Les fonds alloués par le Parlement se chiffrent à 19,1 milliards de francs; le financement de la NLFA est donc assuré intégralement. Les prévisions restent également stables en matière de délais: la mise en exploitation du tunnel de base du Saint-Gothard reste planifiée pour 2017, celle du tunnel de base du Ceneri suivra deux ans plus tard.

A noter, parmi les points marquants de la période sous revue, le percement, le 16 juin au tunnel de base du Saint-Gothard, entre Erstfeld et Amsteg. L’événement a suscité un grand intérêt au niveau tant national qu’international. Ouvert en 2007, le tunnel de base du Loetschberg (qui fait également partie de la NLFA) continue de faire preuve de son excellence. A la fin d’août 2009, plus de 50'000 trains l’ont traversé. Moins de 100 (0,2 %) ont été touchés par une perturbation de l’infrastructure.

La prochaine date importante sera le percement principal du tunnel de base du Saint-Gothard, attendu pour le début de 2011. A l’heure actuelle, sur les 152 km de tubes, galeries et puits que compte au total le plus long tunnel du monde, 137 km ou 90,4 % sont excavés (état: 1er septembre 2009). Les préparatifs concernant l’installation de la technique ferroviaire dans le TBG progressent, de même que les travaux de percement du TBC.

Les planifications avancent également en ce qui concerne les travaux sur les lignes d'accès. En Suisse, ces activités seront financées par le crédit alloué au titre du développement de l’infrastructure ferroviaire (ZEB), et elles seront achevées dans les délais fixés. Les travaux relatifs aux lignes d’accès progressent aussi en Allemagne et en Italie.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports OFT, Information, 031 322 36 43



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-29241.html