Plan Ours Suisse complété

Berne, 08.07.2009 - Plusieurs ours ont migré en Suisse au cours de ces dernières années. Les autorités ont complété le Plan de gestion de l’ours brun en Suisse en y intégrant des annexes supplémentaires afin de tenir compte des expériences faites avec ces plantigrades.

Le Plan Ours Suisse, en vigueur depuis 2006, définit les principes de gestion des ours bruns en Suisse. Il a été mis à jour et complété avec des annexes supplémentaires par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), qui a pris en compte les expériences de ces dernières années.

Les nouvelles annexes définissent comment répertorier et analyser le comportement des ours, en particulier celui des ours problématiques. Les règles de cohabitation avec l'ours ont également été complétées et précisées, avec une attention particulière à la gestion des déchets dans les régions à ours.

Bien vivre avec l'ours exige une bonne gestion des déchets

Les expériences faites à l'étranger montrent que la quête de nourriture à proximité de l'homme est la principale cause d'accidents. La gestion des déchets revêt donc une importance toute particulière. La nouvelle annexe 5 du Plan Ours traite différents aspects sur ce sujet, tels que le comportement à adopter pour éviter au mieux les conflits. Il est par exemple important que les ours n'aient pas accès aux déchets organiques et ne s'habituent pas à la présence d'une source de nourriture facile dans les zones habitées. Ces sources de nourriture doivent être enlevées ou protégées, par exemple à l'aide de grillages ou avec des conteneurs à l'épreuve des ours. Il est aussi particulièrement important que la population soit bien informée.

ENCADRÉ:
Les ours en Suisse

Après un siècle d'absence, plusieurs ours ont migré en Suisse au cours de ces dernières années. Le premier d'entre eux est arrivé en 2005. Il s'agissait de JJ2, baptisé Lumpaz, un fils de Jurka et de José. JJ2 a disparu depuis lors. Son frère JJ1, appelé Bruno, a été abattu en Bavière en 2006. Un troisième ours, JJ3, a été observé en automne 2007 dans la région de Lenzerheide. Ne manifestant aucune crainte de l'homme, il a été équipé d'un collier émetteur. Après plusieurs actions d'effarouchement menées sans succès, JJ3 a été abattu en avril 2008, car il constituait un réel danger pour l'homme. Quant à l'ours JJ5, il a vraisemblablement séjourné brièvement dans le Puschlav au mois de juin.

Jurka, la mère, vit actuellement en captivité dans le Parc des loups et des ours en Forêt Noire (Alternativer Wolf- und Bärenpark). Habituée à être nourrie par l'homme, elle ne manifestait aucune peur et n'hésitait pas à s'approcher des zones d'habitation. Il est probable que le comportement problématique des jeunes ours leur a été transmis par leur mère.

Un autre ours se trouvait en Suisse en 2007. Il s'agit de MJ4, fils de Maja et de José. Totalement farouche, ce jeune ours n'a été quasiment jamais observé. C'est dans la région frontalière entre la province italienne du Trentin et le Tyrol du Sud qu'il a été observé pour la dernière fois.


Adresse pour l'envoi de questions

M. Reinhard Schnidrig, chef de la section Chasse, faune sauvage et biodiversité en forêt, OFEV, tél. 031 323 03 07



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-27988.html