Moritz Leuenberger au Forum mondial des transports 2009: saisir la crise économique comme opportunité pour maîtriser la croissance du trafic de manière durable

Berne, 28.05.2009 - Malgré la crise économique, le monde politique ne devrait pas négliger la protection de l’environnement. Il est temps d’orienter l’infrastructure des transports vers la durabilité dans l’optique de la croissance qui suivra la crise : tel est le message délivré par le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger au Forum mondial des transports (FMT) 2009 de Leipzig.

Lors d’un débat auquel ont participé des politiciens du domaine des transports et des représentants de haut rang de l’économie et d’ONG et qui portait sur les défis écologiques à relever pendant la crise économique, Moritz Leuenberger s’est prononcé cet après-midi en faveur de la vérité des coûts par le biais d’un système de péage généralisé et d’une transformation durable du domaine des transports. La Suisse y œuvre en transférant le trafic lourd à travers les Alpes de la route au rail, contribuant ainsi également à réduire les émissions de CO2. Le Conseiller fédéral a aussi développé son idée d’une redevance CO2 à l’échelle mondiale. La politique des transports a besoin d’incitations à un comportement écologique, mais aussi de prescriptions contraignantes et de redevances. La crise économique offre l’opportunité de réformer les transports dans ce sens. Moritz Leuenberger a également défendu cette opinion à la conférence des ministres des transports qui a suivi.

Le ministre américain des transports Ray LaHood et le Commissaire UE des transports Antonio Tajani se sont également prononcé à ce sujet. Eux aussi se déclarent favorables à une nette réduction des émissions de CO2 dans le domaine des transports ainsi qu’au développement de l’infrastructure ferroviaire. Les Etats-Unis investissent près de 40 milliards de dollars dans les infrastructures de transport. Ils ont notamment l’intention d’aménager un réseau ferroviaire à grande vitesse.

Au FMT, le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger a fait deux apparitions:

  • Mercredi après-midi, il a tenu une conférence auprès de la Communauté des chemins de fer et des sociétés d'infrastructure européennes (CER) sur le rôle des chemins de fer dans les crises économique et environnementale. Il a appelé à ne pas négliger les investissements dans le secteur des transports en raison de la crise financière. La tâche de la politique des transports est de maîtriser durablement la mobilité qui continue malgré tout de croître. Dans ce contexte, le rail joue un rôle important. En Europe, la Suisse montre l’exemple de par sa volonté de transférer le trafic de la route au rail, la construction de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) et la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP).
  • Mercredi encore, le Chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a rencontré, sur l’invitation du ministre allemand des transports Wolfgang Tiefensee, des écoliers de Leipzig, âgés de huit à douze ans, dans le cadre de l’Université des enfants. Il a discuté avec eux des façons dont on pourrait aborder le domaine de l’automobile et la mobilité du point de vue le plus écologique possible.

Outre Moritz Leuenberger, 51 ministres des transports ont participé au Forum mondial des transports. Organisé à l’initiative de la Conférence Européenne des Ministres des Transports (CEMT), le forum a connu sa deuxième édition à Leipzig. Cette année, le thème principal était «Des transports pour une économie mondialisée. Défis et chances liés à la crise économique».


Adresse pour l'envoi de questions

Harald Hammel, porte-parole du DETEC, tél. 079 444 68 13


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-27159.html