NLFA: le Conseil fédéral libère la troisième tranche du deuxième crédit d'engagement

Berne, 27.01.1999 - Le Conseil fédéral a libéré 420 millions de francs pour la poursuite des travaux préparatoires concernant les tunnels de base du Saint-Gothard et du Loetschberg. Ce montant correspond à la troisième tranche du deuxième crédit d'engagement NLFA, bloquée jusqu'ici. Le Conseil fédéral peut la libérer maintenant, étant donné que le projet sur le financement de l'infrastructure des transports publics (FTP) a été adopté le 29 novembre 1998.

Sur les 420 millions ainsi débloqués, 245 sont réservés à la ligne de base du Saint-Gothard et 175 sont destinés au Loetschberg. Les fonds serviront à financer la direction générale, la planification, les travaux de sondage, l'acquisition des terrains, le recyclage des matériaux d'excavation, ainsi que divers travaux de construction.

Il sera ainsi possible de poursuivre le percement de l'attaque intermédiaire de Sedrun et d'aménager la ligne de la Surselva (réseau du Chemin de fer Furka-Oberalp et du Chemin de fer rhétique). Les travaux pourront aussi commencer aux attaques intermédiaires d'Amsteg et de Faido, dans la zone du portail de Bodio et dans la Riviera (tracé en plein air). Au Loetschberg, les travaux de construction des attaques intermédiaires de Mitholz et de Ferden pourront continuer. De nouveaux chantiers seront ouverts à Steg et à Rarogne (zones des portails).

Le Parlement a déjà alloué en 1995 le deuxième crédit d'engagement NLFA, qui totalise 855 millions de francs. Toutefois, seule une première tranche de 210 millions a été libérée pour les attaques intermédiaires de Sedrun et de Ferden. Les Chambres fédérales ont bloqué les 645 millions restants jusqu'à ce que le financement des NLFA soit garanti.

Pour assurer la poursuite des travaux sur les deux axes jusqu'à la votation sur le FTP, le Conseil fédéral a présenté en novembre 1996 un message au Parlement demandant la libération du montant bloqué du deuxième crédit d'engagement. Le Parlement a alors libéré 225 millions sur les 645 qui étaient bloqués. Le peuple suisse ayant adopté le FTP le 29 novembre 1998, le financement des NLFA est garanti et la condition posée par le Parlement est remplie. Le Conseil fédéral peut donc libérer la troisième tranche, qui représente le solde du crédit.

L'Office fédéral des transports prépare actuellement une nouveau crédit global pour les NLFA. Les anciens et les nouveaux crédits d'engagement seront réunis dans ce nouveau crédit global.


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-2624.html