La planification de la 2e étape de RAIL 2000 a commencé

Berne, 19.10.1999 - L'Office fédéral des transports (OFT) accélérera la planification de la deuxième étape de RAIL 2000 pour garantir ces prochaines décennies un système de transports publics attrayant et conforme aux exigences de l'avenir. Dans un premier temps, l'OFT fixera avec les cantons et les entreprises de transport les objectifs qui doivent être atteints lors de la deuxième étape. C'est sur cette base que les chemins de fer commerceront dans un second temps à établir des projets concrets. La Confédération décidera ensuite de l'attribution des fonds. Le message du Conseil fédéral sera soumis au Parlement durant la première moitié de la prochaine décennie.

Outre les projets de la NLFA, la 1ère étape de RAIL 2000 et les mesures de protection contre le bruit, le projet de financement de l'infrastructure des transports publics (FTP) comprend la 2e étape de RAIL 2000. Celle-ci vise à améliorer les transports publics et à les adapter aux exigences de l'avenir. Afin que la réalisation des mesures puisse se faire dans les délais, l'OFT a commencé la planification. Dans un premier temps, il a élaboré, comme base de discussion, les objectifs à atteindre avec la deuxième étape. On tiendra compte non seulement des aspects du marché des transports, mais aussi des objectifs de la politique environnementale et régionale. Ce projet sera discuté avec les cantons, les entreprises de transport et les milieux intéressés, puis complété. Il ne s'agit pas encore de projets d'investissements précis. Il faut plutôt savoir quelles offres doivent être rendues possibles avec la 2e étape. La 2e étape doit renforcer l'accessibilité de la Suisse, améliorer encore les liaisons entre les centres importants (perfectionnement du système cadencé, réductions des temps de parcours et optimisation des correspondances dans le trafic régional et sur de longues distances). Toutes les régions doivent être bien desservies par le transport public des voyageurs. Une attention particulière sera accordée aux centres situés en dehors des axes ouest-est et nord-sud. Le trafic public d'agglomération doit être encouragé spécialement; ses offres attrayantes doivent inciter les automobilistes à emprunter les chemins de fer. Tous les groupes de la population, notamment les handicapés et les personnes âgées, doivent obtenir une accès approprié aux transports publics. Par la suite, le Conseil fédéral approuvera les objectifs élaborés en commun avec les partenaires des transports publics, ainsi que les mesures envisagées. Les projets de construction pourront être faits sur cette base. La procédure s'inspire de la répartition des tâches entre les pouvoirs publics et les entreprises de transport, telle qu'elle a été définie par la réforme des chemins de fer. La Confédération, bailleur de fonds, veillera à concrétiser les objectifs fixés, de manière que la deuxième étape de RAIL 2000 contribue très largement aux objectifs de la Suisse en matière de politique des transports. Les entreprises indiqueront comment ceux-ci pourront être atteints le plus efficacement possible, proposeront des projets concrets et procéderont à la planification. Etant donné ces travaux, l'administration rédigera, vraisemblablement en 2004, le message du Conseil fédéral destiné aux Chambres. Les cantons seront intégrés à tout moment dans les travaux de planification et pourront les suivre et y collaborer. La 2e étape de RAIL 2000 sera vraisemblablement réalisée de 2010 à 2020. Vu le projet FTP, l'enveloppe financière comprend 5,9 milliards de francs.


Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-2588.html