Le raccordement ferroviaire à grande vitesse commence à Goldach

Berne, 26.01.2006 - Les travaux du raccordement de la Suisse occidentale et orientale au réseau des chemins de fer à grande vitesse ont commencé. Dans ce contexte, on ne réalise pas de grands projets isolés, mais un grand nombre de petits projets. Le premier d’entre eux porte sur la transformation de la gare de Goldach, qui bénéficiera d’une partie des fonds de 1,09 milliard de francs provenant du crédit alloué par le Parlement.

Jeudi, en présence de représentants de l’Office fédéral des transports (OFT), du canton de St-Gall et de la commune de Goldach, les CFF ont donné le premier coup de pioche, marquant ainsi la transformation de la gare, qui se trouve sur la ligne St-Gall – St-Margrethen. La majeure partie des fonds pour les travaux de construction estimés à 24 millions de francs provient de la convention sur les prestations entre la Confédération et les CFF. Le projet a toutefois été légèrement modifié, de sorte que l’augmentation de la vitesse permettra un premier léger gain de temps. Cette amélioration sera financée par les fonds pour le raccordement aux lignes à grande vitesse (LGV).

La somme des petites mesures produit de grands effets

Le projet de Goldach est typique du raccordement aux LGV: les nombreuses petites mesures qui, en soi, ne réduisent le temps de parcours que de quelques secondes, permettront de réaliser des gains de temps sensibles sur les cinq corridors de raccordement aux LGV. Uniquement sur la section St-Gall – St- Margrethen, les CFF, en accord avec la Confédération, ne réaliseront pas seulement le projet de Goldach, mais aussi trois autres projets de raccordement LGV, à savoir l’extension de la tête Est de la gare de St-Gall, le doublement du seul tronçon à à simple voie entre St-Gall/St-Fiden et Engwil et la simplification des voies à Rorschach et Staad. De ce fait, le temps de parcours, qui est actuellement de 21 mn, pourra être ramené à 17 mn. A cela s’ajouteront les autres mesures prises en Suisse et dans la région étrangère proche de la frontière. Il en résultera, dans l’ensemble, une réduction sensible du temps de parcours Zurich – Munich, qui passera de 4h10mn à 3h20mn. L’offre internationale pourra en outre être étoffée et intégrée dans les grandes gares de transbordement. Le rail deviendra ainsi plus compétitif par rapport au trafic aérien et à la route.

Raccordement aux magistrales ferroviaires européennes

Un montant global de 515 millions de francs est disponible pour le raccordement à l’Est (à la magistrale Cologne – Stuttgart – Munich – Vienne – Budapest). Ces fonds sont répartis entre cinq mesures en Suisse et une en Allemagne.
Le raccordement à l’Ouest (à la magistrale Londres - Paris – Marseilles / Barcelone) sera amélioré moyennant des investissements de 540 millions de francs. Quatre mesures en Suisse et cinq en France voisine sont prévues à cette fin. Les 14 crédits d’objet figurant dans le crédit pour les LGV oscillent chacun entre 25 et 165 millions de francs.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports, Affaires publiques, tél. 031 322 36 43


Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-2579.html