Prise d’acide folique avant la grossesse

Berne, 22.01.2009 - En Suisse, 50 à 60 enfants à venir souffrent chaque année, dès les premières semaines de la grossesse, d’une malformation de la moelle épinière lourde de conséquences : le spina bifida (colonne vertébrale fissurée ou divisée). Environ 30 % de ces malformations pourraient être évitées en prenant de l’acide folique (une vitamine B) avant que l’ovule soit fécondé. La connaissance de ces éléments demeure pourtant lacunaire dans notre pays. L’Office fédéral de la santé publique a donc regroupé les informations essentielles à ce sujet dans une brochure et un dépliant.

En Suisse, 40 % des femmes au plus appliquent les connaissances permettant de prévenir le spina bifida ainsi que d'autres malformations en prenant avant la grossesse un complément d'acide folique. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) entend donc améliorer l'information concernant la prophylaxie des malformations du tube neural (MTN), spina bifida inclus. A cette fin, un groupe d'experts mandaté par l'OFSP a rédigé une brochure et un dépliant. Par ailleurs, il ressort d'une expertise juridique établie en 2006 que la mesure proposée en 2002 par la Commission fédérale de l'alimentation - l'adjonction « obligatoire » d'acide folique dans une denrée alimentaire de base - n'est pas conforme à la loi.

La brochure vise à sensibiliser davantage les principaux intermédiaires concernés tels que les médecins, les pharmaciens, les enseignants, les nutritionnistes, les droguistes et les sages-femmes ainsi que les producteurs et les distributeurs de denrées alimentaires intéressés. Le document présente un résumé des méthodes scientifiques permettant de prévenir, par un apport d'acide folique, les MTN ainsi que d'autres malformations. Par ailleurs, il aborde la question des progrès qui restent à accomplir en Suisse afin d'éviter ces malformations.

Le dépliant s'adresse aux femmes et répond aux principales questions concernant l'acide folique et les anomalies du tube neural. Il contient les informations essentielles suivantes :

  • § toute femme désireuse de porter un enfant devrait prendre un supplément d'acide folique de synthèse sous forme de comprimés (0,4 mg/jour);
  • § l'apport complémentaire d'acide folique synthétique avant et durant les douze premières semaines de la grossesse permet de limiter chez l'enfant le risque d'anomalie du tube neural ainsi que d'autres malformations comme, p.ex., les fentes labio-palatines (bec-de-lièvre) ou les malformations cardiaques;
  • § le risque d'anomalies du tube neural existe chez tous les enfants;
  • § une alimentation composée d'éléments riches en folates, c.-à-d. de denrées naturellement riches en acide folique (légumes, fruits, produits à base de blé complet, etc.) ne suffit pas à prévenir les anomalies du tube neural. Elle constitue néanmoins un régime équilibré particulièrement important pour la santé de la mère et le développement de l'enfant durant la grossesse ainsi que la période d'allaitement.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, unité de direction Protection des consommateurs
- Michael Beer, responsable de la division Sécurité alimentaire, tél. 031 322 95 05, media@bag.admin.ch
- Esther Camenzind-Frey, collaboratrice scientifique, section Risques nutritionnels et toxicologiques, tél. 031 322 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-24967.html