Un transfert de lynx est prévu cet hiver: Introduction de lynx en Suisse orientale : le contrat est signé

Berne, 22.12.2000 - Les représentants compétents des gouvernements cantonaux d™Appenzell Rhodes-Intérieures, d™Appenzell Rhodes-Extérieures, de Saint-Gall, de Thurgovie et de Zurich ainsi que le directeur de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) ont signé cet après-midi à Saint-Gall le contrat concernant l'introduction de lynx en Suisse orientale. Après avoir été minutieusement préparé, l'essai de réintroduction de lynx dans cette partie du pays peut ainsi démarrer. Les animaux nécessaires seront capturés dans les cantons de Berne, de Fribourg et de Vaud.

C’est la décision positive du Grand Conseil de Saint-Gall, le 29 novembre de cette année, qui a permis la conclusion de ce contrat. Sa signature ouvre la voie à la première réintroduction de lynx en Suisse orientale, une opération importante pour la survie de l’espèce dans les Alpes. Ce félin protégé sera-t-il accepté dans sa nouvelle patrie ? Le succès de l’entreprise en dépend et il est donc important de bien informer la population.

Essai minutieusement préparé

Cette introduction du lynx en Suisse orientale est un essai prévu sur trois ans. Il peut être interrompu en cas de gros problèmes. Le contrat a pu être signé parce que la Confédération a confié aux cantons les compétences pour intervenir dans la population de lynx, en particulier pour capturer ou tirer des individus causant des dommages particulièrement importants. Elle fixe toutefois les critères auxquels ces interventions doivent répondre. Les bases nécessaires seront élaborées pendant la durée du contrat. Dans le cadre de la surveillance des lynx munis de colliers émetteurs, il s’agira aussi d’étudier l’influence de ces animaux sur leurs principales proies, le chevreuil et le chamois, et sur des espèces rares (par ex. le grand tétras) ainsi que sur le rajeunissement naturel des forêts. L’essai requiert une planification minutieuse. C’est pourquoi le comité de pilotage, qui se compose des Conseillers d’État des cantons concernés et du directeur de l’OFEFP, a aussi désigné aujourd’hui un coordinateur du projet et un responsable des relations publiques. Dans le canton de Zurich comme dans le canton de Saint-Gall, deux à trois lynx seront libérés dans la nature. Les endroits exacts des lâchers n’ont pas encore été déterminés.

Capture de lynx dans les cantons de Berne, Fribourg et Vaud

Les lynx nécessaires seront capturés au début de l’année prochaine. Les contrats entre la Confédération et les trois cantons concernés seront aussi signés ces jours. Les lynx capturés seront placés en quarantaine durant deux semaines pendant lesquelles leur état de santé sera examiné. Ils seront munis de colliers émetteurs.


Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-2339.html