L'habitat, une chance pour la vieille ville

Granges, 06.11.2008 - Le 6 novembre 2008, une manifestation de l’édition 2008 des Journées du logement de Granges était consacrée aux changements des structures du centre des localités et des vieilles villes. La disparition des commerces de détail et les rez-de-chaussée vides déprécient les centres. Une revalorisation de l'habitat serait à même de compenser ces pertes. Des outils d'analyse, de communication et d'intervention propres à piloter ce processus, ont été présentés aux quelque 150 spécialistes présents.

Dans son allocution de bienvenue, le directeur de l'Office fédéral du logement Peter Gurtner abordait le problème des changements de structures au coeur des villes et des localités. «On ne peut pas se contenter de regarder sans rien faire», soulignait Peter Gurtner. «Mettre  l'accent sur le logement permettrait de faciliter aussi les changements de structures dans les localités plus petites, d'autant plus que l'habitat urbain est à nouveau attractif pour de nombreux types de ménages.» L'Office fédéral du logement avait chargé Urs Brülisauer, architecte EPF SIA, urbaniste, et Paul Dominik Hasler, ingénieur ETS NDS, de développer différents outils d'analyse, de communication et d'intervention. «Le congrès d'aujourd'hui doit nous permettre de sensibiliser à ce thème les décideurs communaux ainsi qu'un public plus large, pour inciter les villes et localités à s'aider elles-mêmes», notait encore Peter Gurtner.

Les auteurs du projet ont ensuite expliqué comment le changement des structures prive les propriétaires d'immeubles de leur base économique. Avec pour conséquences un manque  d'entretien, des dégradations, et des réaffectations acceptées pour des raisons financières, mais qui écornent à nouveau l'image de la vieille ville. Parmi les stratégies envisageables, Urs Brülisauer repère en particulier, dans la promotion du logement, la perspective d'un effet durable. C'est aussi ce qu'ont confirmé les représentantes et représentants de quatre villes lors d'une table ronde.

L'après-midi était entièrement consacrée aux approches de solutions. Après les exposés d'expériences faites en Belgique et en Allemagne pour la revalorisation des centres, Paul Dominik Hasler et Urs Brülisauer ont présenté les « outils » propres à infléchir les conséquences du changement des structures. En plus d'une analyse de la ville, ils ont recommandé, avec leur outil « stratégie de l'habitat », une procédure pour l'identification et l'utilisation du potentiel habitable d'une vieille ville. Cet outil promeut la collaboration entre les propriétaires d'immeubles et les usagers de la vieille ville. Plus proche encore du citoyen, l'outil « club de rue »  doit permettre la création de communautés pour le développement local, constituées de propriétaires et d'habitants. Dans cette optique, les deux conférenciers ne prônaient pas un renforcement de la réglementation pour la vieille ville, mais bien un processus de collaboration plus intense pour la recherche de solutions communes, processus dans lequel seraient impliqués les propriétaires, la ville, la protection du patrimoine et les banques.

Le congrès s'est achevé par la présentation d'un « Réseau vieille ville » encore en construction,  développé à l'échelle du pays, et qui doit servir de plateforme pour les échanges d'expériences relatives aux centres des localités.

Matériel pour les médias, documentation du congrès et informations complémentaires sur les Journées du logement de Granges: www.grenchnerwohntage.ch


Adresse pour l'envoi de questions

Lukas Walter, 032 654 91 93, lukas.walter@bwo.admin.ch



Auteur

Office fédéral du logement
http://www.ofl.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-22446.html