La sécurité de l’exploitation de la NLFA au menu de la 3e séance ordinaire de la Délégation de surveillance de la NLFA, les 21 et 22 mai 2002 à Zurich

Berne, 24.05.2002 - La Délégation de surveillance de la NLFA s’est réunie à Zurich pour une séance consacrée essentiellement à la sécurité ferroviaire. Elle a pu mesurer combien cet aspect est prioritaire dans la gestion du projet. Les simulations du Fonds pour les grands projets ferroviaires ne révèlent aucun changement sensible de la situation financière. La version 4.00 des Directives sur le controlling de la NLFA est entrée en vigueur.

Sécurité ferroviaire

La Délégation de surveillance de la NLFA (DSN) exerce la haute surveillance parlementaire sur la construction des deux nouveaux tunnels ferroviaires à travers les Alpes. Sa 3e séance ordinaire de 2002, qui s’est tenue les 21 et 22 mai à Zurich, était essentiellement consacrée à la sécurité de l’exploitation de la NLFA. Des représentants de l’Office fédéral des transports (OFT), des CFF et des BLS, ainsi que des deux constructeurs des nouveaux tunnels alpins, AlpTransit Gothard SA (ATG) et BLS AlpTransit SA (BLS AT), l’ont amplement informée sur les questions et problèmes inhérents à la sécurité ferroviaire.

La DSN a visité la gare de triage de Limmattal, l’une des plus modernes et des plus performantes d’Europe pour le trafic des marchandises. Les CFF lui ont donné des explications sur le système de composition des trains de marchandises ainsi que sur le contrôle du matériel roulant et lui ont présenté un atelier de réparation des wagons de marchandises. La délégation a également pu se rendre au centre de gestion du trafic de Zurich (BLZ) et au centre de télécommande d’Oerlikon (ZSW). Ces visites, de même que les informations fournies par les responsables des CFF sur la gestion et la surveillance du trafic ferroviaire ainsi que sur le système de sécurité, lui ont donné un aperçu de la complexité de ce secteur d’activités et de l’approche adoptée par les chemins de fer en la matière. De la sorte, il lui a été possible de se faire une idée plus précise des problèmes que pose l’exploitation de longs tunnels.

La DSN est d’avis que la sécurité de l’exploitation des deux nouveaux tunnels ferroviaires doit figurer tout en haut de la liste des priorités. Les services responsables devront prendre des mesures techniques, de construction, d’organisation et de formation suffisamment tôt afin de garantir un degré de sécurité élevé dès la mise en service de ces ouvrages. Les aspects liés à la sécurité des tunnels doivent donc déjà être pris en considération lors de leur construction. La priorité absolue doit être donnée à la prévention des accidents, ce qui implique une réflexion sur les possibilités d’autosauvetage mais aussi sur les modalités d’intervention des services de sauvetage. La délégation est cependant consciente du fait que le risque zéro, c’est-à-dire l’assurance que jamais un accident ne se produira, ne pourra jamais être atteint.

La DSN a constaté avec satisfaction que ces exigences sont prises au sérieux et que la sécurité est un souci constant pour l’OFT, les CFF, les BLS ainsi que les deux constructeurs, ATG et BLS AT. Ces visites lui ont montré que la sécurité jouit aujourd’hui déjà d’une priorité élevée à tous les niveaux et que les mesures prises pour garantir la sécurité sont appliquées par toutes les parties prenantes avec un grand professionnalisme, avec détermination et avec un sens aigu des responsabilités. À l’avenir, la DSN continuera de s’intéresser à la problématique de la sécurité de l’exploitation de la NLFA.

Points ordinaires de l’ordre du jour

Les points ordinaires de l’ordre de jour ont été traités à Illnau-Effretikon, commune dans laquelle est domicilié le président de la DSN, le conseiller national Max Binder (UDC/ZH). La DSN a été informée de l’évolution des discussions sur le tracé de la ligne dans le canton d’Uri ainsi que de la situation dans le domaine des raccordements Nord et Sud de la NLFA. Les représentants de l’OFT ont également exposé les problèmes que pose le passage de longs trains de marchandises à travers les tunnels alpins. L’OFT a en outre présenté la version 4.00 des Directives sur le controlling de la NLFA (DCN) ainsi que les toutes dernières simulations du Fonds pour les grands projets ferroviaires (FPF). La DSN a pris note de ce que la situation financière n’a subi aucune dégradation depuis sa dernière séance. Enfin, l’OFT et le Contrôle fédéral des finances (CDF) l’ont informée de leurs contrôles sur la NLFA.

La Délégation de surveillance de la NLFA s’est réunie les 21 et 22 mai 2002 à Zurich sous la présidence du conseiller national Max Binder (UDC/ZH). Ont participé à cette séance les directeurs de l’OFT (22 mai) et du CDF, un représentant de l’Administration fédérale des finances et les présidents de la direction d’ATG et de BLS AT. Le commandant des sapeurs-pompiers professionnels de la ville de Zurich, les présidents de la direction des BLS et des CFF (temporairement) ainsi que divers représentants des CFF en charge de questions de sécurité se sont joints à eux pour traiter du sujet principal de cette 3e séance ordinaire de la DSN: la sécurité.


Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-1825.html