Tracé de la NLFA: discussion avec le gouvernement du canton d’Uri

Berne, 11.06.2002 - Le Conseil fédéral Moritz Leuenberger et le Canton d’Uri ont tenu une nouvelle discussion sur le tracé de la NLFA. Ensemble, ils ont pesé le pour et le contre des diverses variantes du projet. Le Conseil fédéral a l’intention de décider avant les vacances d’été de la marche à suivre pour la planification de la NLFA dans le canton d’Uri.

Lors du redimensionnement du projet NLFA initial, la variante de montagne avait été abandonnée. C’est pourquoi elle n’a pas non plus été prise en compte dans la procédure d'approbation des plans. Dès la phase préparatoire de la procédure de mise à l'enquête publique en cours, le gouvernement du canton d’Uri s’est prononcé avec insistance pour un tracé à travers la montagne. Le Conseil fédéral a donc fait faire une étude de faisabilité de cette variante de montagne à titre d’alternative à une variante de vallée optimisée. A la fin de 2001, il était établi que cette variante était réalisable du point de vue technique.

Sur la base de ces nouvelles constatations, plusieurs variantes du futur tracé de la NLFA à travers le canton d’Uri ont été développées. Elles vont servir de base de décision sur la marche à suivre au Conseil fédéral. Aujourd'hui, le conseiller fédéral Leuenberger a étudié, avec des représentants du gouvernement uranais, les avantages et les inconvénients techniques des différentes variantes, leurs conséquences financières et les effets sur la planification de la construction. Il a été rappelé qu’à l’heure actuelle, aucune variante de montagne ne peut être financée avec l’arrêté fédéral relatif à la réalisation et au financement des projets d'infrastructure des transports publics (FTP) et que la réalisation de cette variante supposerait des décisions parlementaires – le cas échéant même une votation populaire.

Le débat a porté sur l’état actuel de la planification d’une variante de vallée optimisée et de ses sous-variantes. Il a également été question d’une variante de montagne fermée, avec laquelle tout le trafic ferroviaire supplémentaire de la NLFA passerait par la montagne. Dans ce contexte, on a encore envisagé des options de variante de vallée provisoire, qui pourrait être interrompue vers 2020 en faveur d’une variante de montagne construite entre-temps.

Les résultats de la discussion d’aujourd'hui seront intégrés dans une note de discussion à l'attention du Conseil fédéral, qui a l’intention de décider avant les vacances d’été de la suite à donner au tracé de la NLFA dans la canton d’Uri.


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-1820.html