Le Conseiller fédéral Leuenberger plaide à Ljubljana pour une RPLP dans toute l’Europe

Berne, 27.05.2004 - Les 26 et 27 mai 2004, le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger, Chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), a participé à la 88e réunion de la Conférence Européenne des Ministres des Transports (CEMT) à Ljubljana. L’un des thèmes principaux de la conférence, à savoir le financement des infrastructures de transports au moyen de redevances payées par les utilisateurs, était d’un intérêt particulier pour la Suisse. Le Conseiller fédéral Leuenberger, dans son intervention principale, a rendu compte de l’expérience de la Suisse en la matière.

Lors de cette conférence de deux jours, les ministres des transports ont posé les jalons d'une stratégie coordonnée pour une planification paneuropéenne des infrastructures de transports. Ils ont également adopté des recommandations sur la tarification des infrastructures de transports, autre point important des débats.

La discussion a principalement tourné autour des expériences de la Suisse avec la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP), ainsi que de divers autres pays qui pratiquent le road-pricing dans les agglomérations. Le Conseiller fédéral Leuenberger, dans son allocution initiale, a commenté les expériences faites par la Suisse avec la RPLP. Les poids lourds sont aujourd'hui mieux chargés, l'efficience de la branche des transports s'est accrue et les courses du trafic de transit transalpin se sont stabilisées. Le Conseiller fédéral Leuenberger a fait observer qu'il est important, pour la réussite d'une RPLP, de pouvoir proposer une alternative. Il a expliqué que la Suisse aménage l'infrastructure ferroviaire pour le transit alpin avec des fonds à affectation obligatoire de la RPLP.

Au cours des débats, Leuenberger a souligné que l'on ne pourra faire face à l'accroissement du trafic qu'en introduisant dans toute l'Europe des redevances d'infrastructures liées aux prestations.

Certains participants à la discussion ont émis des craintes que la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations désavantage les pays périphériques. Leuenberger a répondu que les mêmes craintes en Suisse s'étaient avérées infondées et que la desserte des régions périphériques est toujours aussi bonne qu'avant la RPLP.

La CEMT a également étudié les possibilités d'améliorer la sûreté dans les transports et de lutter contre le terrorisme. De plus, les ministres ont adopté une série de recommandations visant à réduire les entraves aux passages des frontières constatées dans certains pays dans les transports ferroviaire et routier.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports OFT, Information et informatique, 031 322 36 43


Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-13959.html