Promotion des énergies renouvelables: la Grande-Bretagne lance un appel au secteur technologique suisse

Berne, 04.12.2003 - L’ambassade de Grande-Bretagne et l’Office fédéral de l’énergie ont organisé jeudi à Zurich une séance d’information destinée à présenter les possibilités d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables en Grande-Bretagne et le développement de nouvelles technologies énergétiques dans les deux pays.

La journée d’information s’est déroulée sous l’égide du ministre britannique en charge des sciences et de l’innovation, Lord Sainsbury, et du conseiller fédéral Moritz Leuenberger, dont les discours ont clôturé l’événement. Auparavant, une douzaine d’experts – six par pays – s’étaient succédés à la tribune devant un auditoire de 60 personnes issues pour la plupart de la branche de l’énergie.

Le gouvernement britannique a publié fin 2002 un Livre blanc qui marque une refonte totale de la politique énergétique de la Grande-Bretagne et devrait se traduire par une diminution à long terme (2050) de 60% des émissions de gaz à effet de serre. Les premières mesures en ce sens ont déjà été prises, comme l’encouragement ciblé des énergies renouvelables: d’ici à 2010, la part des énergies renouvelables dans la production britannique d’électricité devrait en effet atteindre 10%. La Grande- Bretagne dispose à cet égard de nouvelles sources d’énergies prometteuses, en particulier la valorisation des marées.

En Suisse, la principale source d’énergie renouvelable, l’énergie hydraulique, fournit déjà 60% de la production électrique. Le Conseil fédéral s’est cependant donné un objectif aussi ambitieux que celui poursuivi par la Grande-Bretagne, à savoir concrétiser à long terme le projet de société à 2000 watts. Dans un premier temps, le programme SuisseEnergie doit permettre à la Suisse de réaliser ses objectifs de politique énergétique et climatique et de mettre en place un approvisionnement énergétique durable. Les conférenciers suisses ont présenté les nouvelles technologies développées dans le cadre de ce programme.

La collaboration entre la Grande-Bretagne et la Suisse figurait en tête de l’ordre du jour de la visite de trois jours de Lord Sainsbury. Le ministre britannique a souligné l’importance de la coopération dans le secteur des hautes technologies entre pays partageant une vision commune afin de promouvoir l’innovation, le progrès et la croissance en Europe.

Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a pour sa part rappelé les difficultés rencontrées actuellement par la Suisse dans sa politique d’encouragement des énergies renouvelables et a salué les efforts déployés par la Grande-Bretagne pour diminuer ses émissions de CO2.

Les énergies renouvelables disposent du potentiel pour couvrir durablement la majeure partie de la demande d’énergie de la Suisse et de la Grande-Bretagne. De plus, les exigences élevées posées par les deux gouvernements dans ce secteur vont créer de nouvelles opportunités pour les entreprises suisses et d’outre-Manche. C’est pourquoi le gouvernement britannique organise des journées d’information dans différents pays afin d’attirer l’attention des firmes technologiques sur les possibilités d’investissement en
Grande-Bretagne.


Auteur

Office fédéral de l'énergie
http://www.bfe.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-1386.html