Dépôt intermédiaire fédéral pour déchets radioactifs

Berne, 15.12.2003 - Oppositions à la modification de l'autorisation. La demande de l’Institut Paul Scherrer portant sur la modification de l’autorisation d’exploiter le dépôt intermédiaire fédéral pour déchets radioactifs (BZL), situé à Würenlingen, suscite deux oppositions.

Le BZL sert à l’entreposage des déchets radioactifs issus de la médecine, de l’industrie
et de la recherche. Le 20 avril 2001, l’Institut Paul Scherrer a demandé à pouvoir
entreposer d’autres types de colis et à ce que les limites d’activité soient supprimées. La demande ainsi que le rapport de sécurité, l’expertise de la Division principale de la
sécurité des installations nucléaires (DSN) et l’avis de la Commission fédérale de la
sécurité des installations nucléaires (CSA) ont été mis à l’enquête du 11 novembre au
10 décembre 2003. Les deux oppositions proviennent d’un Etat limitrophe.

Les principaux arguments avancés contre le projet sont les suivants:

- les limites d’activité doivent être maintenues, au nom de la clarté du droit et dans un
but de protection de la population;
- en cas de suppression des valeurs limites d’activité, le potentiel des radiations ne
cesserait de grimper;
- les exploitants d’installations ne doivent pas être laissés libres du choix des
conteneurs de stockage;
- en cas de défaillance technique ou humaine sur le plan de la surveillance, la
protection contre le rayonnement radioactif ne serait pas garantie;
- les déchets radioactifs représentent un danger pour les générations futures.

Le Conseil fédéral statuera probablement sur la requête vers le milieu de l'année 2004.


Auteur

Office fédéral de l'énergie
http://www.bfe.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-1384.html