Ouverture imminente de la ligne de base du Loetschberg NLFA – deux tiers du St-Gothard excavés

Berne, 12.04.2007 - La ligne de base du Loetschberg NLFA va s’ouvrir le 15 juin 2007. Sa pleine exploitation pourra commencer le 9 décembre 2007, au changement d'horaire. Le tunnel de base du St-Gothard est excavé aux deux tiers. Bientôt, à Erstfeld, l'excavation de la dernière section de tunnel pourra commencer.

Le dernier rapport d'étape NLFA de l’Office fédéral des transports (OFT) prouve que le risque de ne pas pouvoir ouvrir à temps le tunnel de base du Loetschberg a fortement diminué au 31 décembre 2006. Environ 1200 invités, dont les ministres des Transports des états voisins, fêteront le 15 juin 2007 l'ouverture de la première ligne de base moderne à travers les Alpes avec le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Les trains de marchandises seront les premiers à y circuler, puis, avec le changement d'horaire du 9 décembre 2007, les trains de voyageurs vont aussi passer par le tunnel ferroviaire le plus moderne du monde.

Des risques menacent encore l'axe du St-Gothard

Au tunnel de base du Gothard, il reste encore un tiers des travaux de percement à exécuter, et au tunnel de base du Ceneri, les travaux souterrains ne font que commencer. Les incertitudes et les risques sont d’autant plus grands que l’on est encore éloigné du but.

Selon le rapport d'étape NLFA 22, environ 4 kilomètres de tunnel ont été excavés sur l'axe du St-Gothard au cours de la période sous revue. En raison de problèmes géologique et de génie civil dans le percement du lot de Bodio/Faido et de l'installation d'une ligne de transport de 132 kilovolts, la mise en exploitation commerciale sera probablement reportée à 2017.
 
Coûts prévisionnels fixés jusqu’à fin juin

BLS AlpTransit SA annonce une diminution des coûts de 8 millions de francs jusqu’à l’achèvement du projet (1). Au contraire, on enregistre des surcoûts d’environ 200 millions de francs sur l'axe du St-Gothard. Ils s’expliquent par une durée de réalisation plus longue, par des éléments supplémentaires de technique ferroviaire, par une technique de construction difficile dans les sections de tunnel de Faido et Bodio ainsi que par des adaptations du raccordement au tronçon préexistant au Tessin. Des économies résultent de l’adjudication de l’attaque intermédiaire pour le tunnel de base du Ceneri.

Le coût total estimé du projet augmente (compte tenu des surcoûts déjà connus auparavant pour le tunnel de base du Ceneri) pour atteindre 16,9 milliards de francs. Le risque potentiel pour le grand projet NLFA se situe entre 1,8 et 2,8 milliards de francs. Avec les nouvelles prestations pour la mise en état de fonctionnement de l’axe du St-Gothard et le courant ferroviaire, il se peut que les coûts finals – comme on le sait depuis l’automne dernier – se situent entre 19 et 20 milliards de francs. L’OFT et AlpTransit Gotthard SA vérifient actuellement en profondeur le besoin en financement de la NLFA dans l’optique du message sur la vision globale. Ces travaux devraient être achevés au premier semestre 2007.

1) Prix de 1998 pour tous les coûts (sans le renchérissement, la taxe sur la valeur ajoutée et les intérêts)


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports OFT, Information et informatique, 031 322 36 43



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-12022.html