Selon de nouvelles études, la chaussée roulante peut être optimisée

Berne, 14.03.2007 - De nouvelles études de l’Office fédéral des transports (OFT) ont montré que la chaussée roulante (CR) à travers la Suisse peut être optimisée. Les résultats de ces études seront intégrés dans le projet législatif sur le trafic marchandises que le Conseil fédéral présentera d’ici la fin du premier semestre de cette année.

L’Office fédéral des transports a fait actualiser une étude de 2003 comparant les coûts d’exploitation et d’entretien de la chaussée roulante (CR). La nouvelle étude montre que celle-ci peut encore être améliorée, par exemple en créant des départs toutes les heures, comme dans le trafic voyageurs, ou en diminuant les temps de parcours. Les résultats seront intégrés dans le projet législatif sur le trafic marchandises que le Conseil fédéral présentera au Parlement d’ici la fin du premier semestre 2007.

Les études ont également permis d’examiner sous quelles conditions il serait envisageable d’aménager substantiellement la CR (cadence horaire, 400'000 places de chargement par année). Elles parviennent à la conclusion que la surface adéquate existe dans les zones proches de la frontière afin d’aménager les terminaux nécessaires pour le transbordement des camions. La construction et la mise à disposition de ces terminaux requièrent toutefois plusieurs années – pour autant que les autorisations nécessaires soient octroyées. De plus, il faut que les sillons mis à disposition soient de très bonne qualité (brefs temps de parcours). Enfin, il faut acquérir du matériel roulant supplémentaire et que celui-ci soit performant. Même avec des hypothèses optimistes, on peut s’attendre à une CR intégralement aménagée au plus tôt vers le milieu de la prochaine décennie.

Les études parviennent aussi à la conclusion qu’une CR aménagée substantiellement ne peut pas être exploitée de manière autofinancée sans une bourse du transit alpin. Avec une telle bourse, les mécanismes du marché joueraient et la CR pourrait être exploitée de manière rentable. Les études montrent également que la CR pourrait concurrencer des sillons qui sont actuellement utilisés par le trafic combiné non accompagné, dominant sur le plan quantitatif.

En somme, les études montrent qu’il n’est pas possible d’aménager rapidement la CR de manière substantielle et que cela comporte différentes incertitudes et obstacles financiers. En revanche, il faut que les optimisations présentées soient intégrées dans le message relatif à la loi sur le trafic marchandises. Elles compléteront la politique actuelle des transports. La combinaison de différentes mesures a fait ses preuves et il s’agit de la poursuivre.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports OFT, Information et informatique, 031 322 36 43



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-11375.html