Le transport ferroviaire des marchandises dangereuses est devenu plus sûr

Berne, 12.02.2007 - Le réseau ferroviaire suisse ne comprend plus un seul kilomètre de ligne inacceptable du point de vue du transport des marchandises dangereuses. De nouveaux wagons-citernes plus sûrs sont utilisés. C’est ce qu’a montré la dernière analyse des risques auxquels les personnes sont exposées. 72 kilomètres du réseau ferré suisse sont encore considérés comme «critiques». Les autorités fédérales, les chemins de fer et l’industrie chimique travaillent à une nouvelle amélioration de la sécurité.

En 2001, l’Office fédéral des transports (OFT) et l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (ancienne désignation OFEFP; actuellement Office fédéral de l’environnement) ont, en étroite collaboration avec les CFF, présenté un aperçu global des risques que le transport des marchandises dangereuses présentait pour les personnes. A l’époque, les résultats montraient qu’un pourcent du réseau ferré suisse (34 km) se trouvait dans une zone de risques inacceptables. 

Une version de ce rapport, actualisée au moyen d’un screening, montre que la situation s’est nettement améliorée en ce qui concerne l’acheminement des marchandises dangereuses. Les transports de chlore et d’essence influent notablement sur les risques. Le réseau à voie normale des CFF et du BLS, dont 3471 km de voies ont été examinés, ne comporte plus de sections présentant des risques inacceptables pour les personnes. Environ 90 pour cent du réseau se trouvent dans la zone de risques acceptables. 

Les mesures techniques prises pour les wagons-citernes ont contribué à améliorer la sécurité. Depuis 2006, ces wagons sont munis de nouveaux tampons et d’un bouclier de protection. L’industrie chimique ne cesse de mettre en service de tels véhicules.  D’autres mesures techniques méritent d’être mentionnées, par exemple l’emploi de détecteurs de déraillement.  L’arrêt de la production de chlore à la fin de 2005 a nettement délesté les lignes à fort trafic. 

Les mesures visant à améliorer encore la sécurité ne concernent pas seulement le trafic d’importation, où tous les wagons-citernes doivent être optimisés sur le plan de la sécurité d’ici au milieu de 2007, mais aussi les wagons-citernes des trains transitant par la Suisse. La Suisse n’ayant pas épargné ses efforts dans les enceintes européennes, les dispositions sécuritaires suisses applicables aux wagons-citernes sont reprises au niveau international.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports OFT, Information et informatique, 031.322.36.43



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-10773.html