Partis représentés au Conseil fédéral depuis 1848

Les radicaux ont été les vainqueurs des premières élections fédérales. Ils ont également dominé la première élection du Conseil fédéral en 1848. La démocratie de concordance ne s’est imposée que peu à peu et les différents partis sont entrés progressivement au Conseil fédéral.

Élu au Conseil fédéral en 1943, Ernst Nobs fut le premier représentant du PS au gouvernement. Pour la première fois, tous les partis ayant obtenu le plus grand nombre de voix aux élections étaient représentés au Conseil fédéral.
Élu en 1943, Ernst Nobs fut le premier représentant du PS au gouvernement. Pour la première fois, tous les partis ayant obtenu le plus grand nombre de voix aux élections étaient représentés au Conseil fédéral. (KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/str)

Longue domination radicale

La Suisse n’a pas toujours eu le gouvernement quadripartite que nous connaissons aujourd’hui. Après la fondation de l’Etat fédéral, en 1848, les radicaux ont gouverné seuls pendant 43 ans.

1943 : pour la 1re fois tous les grands partis sont représentés

Le 1er représentant du parti conservateur (aujourd’hui PDC) a fait son entrée au gouvernement en 1891, le 2e en 1919. Un libéral a fait partie du gouvernement de 1917 à 1919. En 1929, l’Assemblée fédérale à élu un membre du parti des paysans, artisans et bourgeois (aujourd’hui UDC) au Conseil fédéral. Les sociaux-démocrates sont entrés au gouvernement en 1943, pendant la 2e guerre mondiale.

La formule magique et son abandon

En 1959, les quatre grands partis (PLR, PDC, PS et UDC) ont décidé de former un gouvernement composé de deux radicaux, de deux démocrates-chrétiens, de deux socialistes et d’un représentant du parti qui allait devenir l’UDC. La formule magique (2 :2 :2 :1) était née ! Pendant 44 ans ce rapport de forces est resté constant. En 2003, l’UDC a gagné un siège au détriment du PDC lors de l’élection du Conseil fédéral. En 2008, ses deux représentants, Eveline Widmer-Schlumpf et Samuel Schmid sont toutefois passés dans le giron du Parti bourgeois-démocratique PBD nouvellement créé. Suite à la démission de Samuel Schmid et Eveline Widmer-Schlumpf, l’UDC a retrouvé deux sièges au Conseil, en 2009 avec l’élection d’Ueli Maurer et avec Guy Parmelin en 2016. Depuis lors, la formule se présente comme suit : 2:2:2:1 (2 PS, 2 PLR, 2 UDC, 1 PDC). 

Dernière modification 15.09.2017

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/conseil-federal/histoire-du-conseil-federal/partis-conseil-federal-depuis-1848.html