Les autorités fédérales de la Confédération suisse

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Partager la responsabilité : Journée annuelle de l’Aide humanitaire à Bâle

Berne, 23.03.2012 - Placée sous le slogan « partager la responsabilité », la Journée annuelle de l’Aide humanitaire de la Confédération et du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) a eu lieu cette année à Bâle, en présence du Conseiller fédéral Didier Burkhalter. Pour la première fois, cette manifestation était présidée par M. Manuel Bessler, le nouveau délégué du Conseil fédéral à l’aide humanitaire. MM. Burkhalter et Bessler ont notamment exposé les projets pour le développement de l’aide humanitaire de la Suisse. M. António Guterres, haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, et M. Guy Morin, président du gouvernement cantonal de Bâle-Ville ont également tenu un discours.

Dans son intervention, le conseiller fédéral Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a remercié les collaborateurs de l’aide humanitaire et les membres du Corps suisse d’aide humanitaire de leur engagement en faveur des personnes en détresse. « Que ce soit en Lybie, au Libéria, aux Philippines, en Haïti, au Darfour, au Pakistan ou à Fukushima – chaque fois que votre aide était nécessaire, vous avez répondu présent. Et vous avez encouru des risques considérables pour mener à bien votre mission ».

M. Didier Burkhalter a exposé les nouveaux axes de l’aide humanitaire prévus dans le message concernant la coopération internationale 2013-2016. Il a souligné à quel point il importait d’augmenter l’influence de la Suisse sur les décisions de la communauté internationale relatives aux questions humanitaires. Il est prévu en outre de poursuivre les efforts visant à développer les mesures de prévention des risques en cas de catastrophe naturelle, accrus en raison du changement climatique.

Dans son allocution d’ouverture, M. Manuel Bessler est revenu sur le titre de la manifestation – Partager la responsabilité. « Cette responsabilité relève de l’éthique et nous concerne tous en tant qu’êtres humains, car nous habitons tous la même planète ; nous partageons le même espace aux ressources limitées ». Il s’est également exprimé au sujet de la nouvelle stratégie de développement de l’Aide humanitaire, dont les principes fondamentaux – humanité, impartialité, indépendance et neutralité – restent les mêmes.

L’engagement pour la protection de la population civile lors de conflits armés est un élément important de cette stratégie : « Nous allons intensifier nos efforts, à la fois au niveau opérationnel, dans le domaine du plaidoyer et dans les forums humanitaires internationaux », a ajouté M. Bessler. Cette approche veut également associer les personnes bénéficiaires au déploiement de l’aide, au suivi et aux évaluations. L’objectif est de leur donner les moyens de reprendre leur destin en main. Par ailleurs, la Suisse cherche à renforcer sa présence – notamment en termes de personnel – dans les organisations humanitaires internationales, dont l’importance va croissant. Néanmoins, notre pays a également l’intention d’engager des actions sur le terrain afin de mettre en place des partenariats avec d’autres acteurs de l’humanitaire. Il est prévu de détailler ces points ainsi que d’autres éléments d’ici la fin de l’année.

Au travers de trois présentations, les organisateurs de la manifestation ont donné un aperçu concret du travail de l’Aide humanitaire de la Confédération. La première avait pour thème la détresse dans laquelle est actuellement plongée la Corne de l’Afrique et l’accent porté à la coordination au niveau international de l’aide destinée aux réfugiés dans la région. La deuxième présentation, qui traitait de la situation en Colombie, illustrait la collaboration entre l’Aide humanitaire et la société civile pour la protection des victimes. Enfin, la troisième présentation avait pour objet les efforts entrepris par l’Aide humanitaire dans le contexte des bouleversements dans le monde arabe.

À l’occasion d’un débat public, M. Martin Dahinden, directeur de la Direction du développement et de la coopération, et M. Ulf Küster, commissaire d’exposition à la fondation Beyeler, ont éclairé la thématique de l’aide sous un autre angle : comment l’art peut-il contribuer à surmonter les séquelles de guerres et de catastrophes, quelle est sa mission ? Comme l’a souligné M. Küster au début de la discussion, l’art est en mesure d’apporter du réconfort ainsi que de cultiver l’identité et le souvenir.

Des élèves de la classe 9B de l’école Rudolf Steiner de Bâle ont ensuite pris la parole. Depuis de nombreuses semaines, ils entretenaient des échanges intensifs sur Facebook avec une classe de Nairobi, avec laquelle ils avaient été mis en contact par l’Aide humanitaire, afin de mener une réflexion approfondie sur la vie dans les camps de réfugiés et ses défis.

Dans le cadre de la manifestation, une rencontre a également eu lieu entre, d’une part, M. Didier Burkhalter, M. Martin Dahinden et M. Manuel Bessler, et, d’autre part, M. António Guterres, haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. Les discussions ont porté sur la coopération entre la Suisse et le HCR, sur ses besoins, sur la restructuration au sein Haut-commissariat des Nations-Unies, ainsi que sur la situation dans la Corne de l’Afrique et en Syrie. Les relations entre la Suisse et le HCR ont été qualifiées d’excellentes. La Confédération est l’un des quinze principaux donateurs de l’organisation.

Références supplémentaires:

externe  Informations complémentaires:
externe  Discours

Adresse pour l'envoi de questions:

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch

Auteur:

Département fédéral des affaires étrangères
Internet: http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
Contact | Informations juridiques
http://www.admin.ch/aktuell/00089/index.html?lang=fr